Accueil / Actualité / Darty en passe de franchir le cap de 400 points de vente.

Darty en passe de franchir le cap de 400 points de vente.

L’enseigne qui fait désormais partie du groupe FNAC-Darty poursuit le développement de sa toile. Mais il y a une différence entre Darty d’hier et Darty d’aujourd’hui.

DVSM, 24 juillet 2019. Moins bruyant qu’à la trépidante et conquérante époque de Régis Schultz, le quadrillage de l’Hexagone se poursuit pour l’entreprise au logo rouge, suivant un principe édicté à la manière d’un objectif, faire en sorte que tout ménage de chez nous soit au plus à 30 kilomètres d’un établissement portant la célèbre enseigne. Celle-ci en est à 398 implantations, dont 181 sont des franchises. Mais ces établissements n’ont pas tous le même calibre ni la même vocation. Il y a quelques jours, à La Mure (38), c’est un « petit » Darty de 500 m2, animé par seulement 5 personnes, qui a ouvert ses portes.

Il est à noter que le petit format n’est pas totalement nouveau dans l’enseigne. L’un d’eux avait été ouvert à Rouen comme le rappelle cette photo de 2010 signée DVSM. D’autres variantes participent à cette conquête du terrain, comme le Darty-Cuisine qui vient de voir le jour au Puy-en-Velay (42).

Il reste que cette stratégie peut être considérée comme étant à double tranchant. D’une part, elle est efficace dans sa façon de couper l’herbe sous le pied de toute tentative d’implantation concurrentielle. Mais d’autre part, elle suppose des implantations plus réduites, ce qui n’est pas considéré comme le plus pertinent en matière de profitabilité. Dans une période où le commerce avance à seulement petits pas timides, les risques sont limités. Si en revanche, une croissance plus soutenue et durable revenait, ce qui se produira tôt ou tard, les nombreux petits établissements pourraient-ils résister à de puissants mastodontes misant sur des économies d’échelles et des offres les plus larges possibles…?

Source DVSM

 

 

A voir

Fin du projet EUROPACITY, ne serait-ce rien d’autre qu’une victoire des écologistes…?

Entre activité économique et vivacité écologiste, les atomes ne sont décidément pas réellement crochus.