Accueil / Actualité / EKIM assassine les pizzaiolos

EKIM assassine les pizzaiolos

EKIM, l’une des nombreuses startups de la Food Tech, créée fin 2013, fait sa première levée de fonds institutionnelle. Elle s’élève à 2.2 millions d’euros et implique les fonds d’investissements Partech et daphni. À cette occasion, Jérôme Taf-ani, CEO de Quick et Burger King France, rejoint le Comité Stratégique d’EKIM.

Imaginée par deux jeunes ingénieurs français, Sébastien Roverso et Cyrill Hamon et dirigée par Philippe Goldman, un ex de l’Oréal, EKIM veut créer‘’le point de restauration 100% autonome’’où des robots pizzaïolos cuisinant devant le client. La levée de fonds va servir au développement commercial. Une première pizzeria ‘’Pazzi’’ sera ouverte en France à la fin de l’année et sera proposée à des investisseurs selon un système de franchise. Pazzi permet de créer et personnaliser sa pizza à l’infini.

Plus de 500 000 combinaisons de recettes disponibles, à toute heure. C’est un suivi optimal et visible de l’élaboration de la pizza par les clients avec une promesse de temps garantie pour la première fois en restauration. C’est aussi une expérience visuelle unique : le « show cooking ». Les clients peuvent voir les robots préparer leur commande avec des mouvements développés avec élégance. Enfin, c’est la possibilité d’ouverture 24h/7j et une rapidité d’exécution toutes les 30 secondes, permettant à PAZZI d’être une solution de restauration optimale au sein de lieux de de grands flux (comme les gares, les aéroports, etc.)

La pâte, fraîche, est faite localement et cuite sur pierre. Les ingrédients, de très grande qualité, viennent d’Italie et de France : de la farine de blé des MOULINS FAMILIAUX, des légumes bio, des fromages AOP, du jambon clean label BBC, et des poissons issus de la pêche durable.

A voir

L’Europe sans frontières a désormais le vent des datas en poupe

Les mesquineries juteuses de la téléphonie voyageuse ont pris fin. Et les effets positifs sont sans appel...