Accueil / IT Business / Communiqués / L’approche DAM au centre de la gestion du patrimoine numérique des agences de communication

L’approche DAM au centre de la gestion du patrimoine numérique des agences de communication

Le digital, et plus particulièrement la multiplication des échanges de données et le travail collaboratif, ont profondément fait évoluer les manières de travailler et de mener à bien les projets de création print tels que le packaging, les catalogues et les brochures, ou digitaux tels que les sites Web et les réseaux sociaux. Dans ce contexte, une approche semble aujourd’hui s’imposer comme un nouveau levier stratégique : le Digital Asset Management ou DAM.

Mais qu’est-ce exactement que le DAM et comment fonctionne-t-il ?

Aujourd’hui, les entreprises ont besoin d’une manière intelligente, intuitive et organisée pour créer, gérer et distribuer leurs actifs numériques.

Pour ces organisations, la manipulation de grandes quantités de documents – images des produits, brochures, documents marketing, vidéos – ainsi que la mise à disposition d’un accès contrôlé à cette bibliothèque pour les utilisateurs du monde entier peuvent être complexes.

Le DAM, et notamment Adiict DAM, fournit une solution efficace et simple pour organiser et distribuer les assets, fournir des droits d’accès et rendre le processus de préparation et de déploiement pour la publication aussi transparent que possible.

Importer ses ressources et les centraliser

Grâce à un moteur puissant d’ingestion de documents, le DAM vous permet de cataloguer tous vos fichiers, quels que soient leurs types. Le contenu du DAM est automatiquement synchronisé avec le système de fichiers du serveur.

Vos collaborateurs ont donc le choix de travailler directement sur le volume partagé du serveur ou directement depuis la médiathèque via l’interface Web. Toutes les modifications sont ainsi prises en compte ,quel que soit le mode de travail utilisé.

Supporter l’ensemble des formats possibles

Un autre intérêt du DAM est de pouvoir visualiser nativement la plupart des formats de fichiers standards utilisés par les agences de publicité dans le cadre de leurs processus de travail : JPEG, PSD, TIFF, GIF, ainsi que les fichiers de production types INDD, AI, DOCx, PPTx, XLSx, TXT, ODP, SWF, AVI, MOV, OGV, M4V, MP4, OOD, etc. Le DAM permet de traiter également les documents multipages, tels que les fichiers PDF, InDesign et autres documents Office. Ce point est particulièrement important et permet de travailler de manière unique, quels que soient le type de fichiers utilisés.

Organiser, gérer et visualiser des documents

Le DAM permet aussi de rassembler et de visualiser différents fichiers sur lesquels plusieurs actions sont ensuite disponibles. Il est par exemple possible de procéder à un export en haute ou basse définition de son contenu. Un lien de téléchargement peut également être généré pour partager les documents avec les collaborateurs ou les clients.

L’automatisation de vos workflows métiers vous feront gagner en productivité et en efficacité grâce à ces nouvelles fonctionnalités.

Ces quelques éléments, qui peuvent être complétés par de nombreux points, mettent en avant les fondamentaux de cette approche et expliquent sa forte percée au sein des agences de communication en charge du pilotage et de la gestion de catalogue. Le DAM, qui était utilisé par quelques précurseurs en recherche d’innovation, devrait donc s’imposer rapidement comme un dispositif essentiel dans les années à venir.

Par Patrick Gonzales, chez Adiict

A voir

Gautier Genesi rejoint JETPULP au poste de consultant SI / AMOA

ETPULP, agence lyonnaise de stratégie digitale, étoffe son équipe en recrutant Gautier Genesi...