Accueil / Actualité / Le linéaire est-il devenu une très mauvaise solution d’exposition…?

Le linéaire est-il devenu une très mauvaise solution d’exposition…?

Il n’y a pas plus redoutable pour un équipement qui devrait être attractif que de ne le présenter que d’une manière inactive.

DVSM, 18 janvier 2022. Si de nombreux maillons de l’électronique de loisirs ont disparu dans le raz-de-marée du numérique, il en reste qui mériteraient de se présenter sous la forme de réeles et puissants générateurs de motivations. Les temps changent. L’ère est bien révolue où une quantité débordante de consommateurs se dirigeaient vers les points de vente pour acquérir des appareils aux finalités parfaitement identifiées : magnétoscopes, lecteurs de cassettes, de disques compacts, appareils photo, etc… Ne revenons pas sur la longue liste des trésors engloutis d’un commerce de temps quasi archéologiques, souvent évoquée pour souligner le redoutable virage dans lequel cet univers se trouve en dangereux dérapage. L’époque où les équipements se vendaient tout seuls n’est plus qu’un souvenir.  Mauvaise nouvelle, l’initiative et l’effort redeviennent des ingrédients incontournables de toute réussite.

Dans la vague actuelle des chalands, d’une génération n’ayant pas connu les temps de la corne d’abondance de l’EGP, nombreux sont ceux qui sont « justiciables » d’un accompagnement le plus actif possible vers la découverte. Pour eux, et le potentiel de vente qu’ils représentent, une offre nettement plus active s’impose. Comme l’aurait dit tout poète chinois, avant de prendre, il faut comprendre. Gainsbourg aurait pour sa part évoqué « l’eau à la bouche ». Franchement, les alignements muets et statiques de quelques beaux équipements numériques sont-ils suffisants pour créer cette envie d’acheter et surtout d’utiliser sans laquelle le tiroir-caisse reste lui aussi statique…? La réponse est dans la question. Quant à la solution… Pire, cette exposition non démonstrative renvoie directement cette population vers les deux voies les plus redoutables pour le commerce physique : le bouche à oreille et le commerce en ligne. A moins que l’on ferme tout commerce physique.

Source DVSM

A voir

CHERRY ET LE LABEL ECOLOGIQUE BLAUER ENGEL

Le « Blauer Engel » est le label écologique le plus connu en Allemagne et sa création remonte à 1978 (une première mondiale).