Accueil / Actualité / L’impression 3D se niche jusque dans les oreilles

L’impression 3D se niche jusque dans les oreilles

Il faudra dépenser quatre mille euros pour s’offrir l’une des cinquante paires d’écouteurs Final vendus chez Colette, rue du Faubourg Saint Honoré. Final est une marque japonaise réputé dans le monde de l’audio. Ses LAB II sont des écouteurs luxueux. Ils intègrent un pilote dynamique de 15mm, dont la structure est entièrement réalisée en impression 3D. Et comme la modestie est à la hauteur du tarif, Final explique que ses écouteurs constituent « Une véritable œuvre acoustique avec un numéro de série unique par pièce pour tous ceux qui ne recherchent que l’excellence, pas moins ! »

Final a conçu ses LAB II en collaboration de NTT Data Engineering Systems, expertde l’impression 3D. Les boitiers qui enferment ces transducteurs sont en titanium et réalisés en impression 3D pour délivrer un son riche et puissant. L’impression 3D permet de concevoir une forme impossible à réaliser avec les méthodes de fabrication habituelles. Final affirme que les LAB II se positionnent facilement et tiennent très bien dans les oreilles.

fin

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

A voir

The Capitol dome is seen at rear as Chinese and U.S. flags are displayed in Washington, Tuesday, Jan. 18, 2011, ahead of the arrival of China's President Hu Jintao for a state visit hosted by President Barack Obama. (AP Photo/Charles Dharapak)

Trump s’en prend au protectionnisme chinois

Toutes les initiatives du président américain ne sont pas à blâmer.