Accueil / Actualité / L’intelligence des objets, la nouvelle vague qui va déferler…

L’intelligence des objets, la nouvelle vague qui va déferler…

Voici une nouvelle abréviation qui entre dans l’univers du numérique et déjà, a inondé l’atmosphère de Taiwan…

DVSM, septembre 2018 – AioT…! On ne voyait plus que ce logo dans les événements récents, dans certains recoins de l’IFA, ou comme avant l’été, lors du salon Computex, sommet techno de la capitale de la « République Démocratique de Chine », petit voisin très actif de la très grande république « populaire », Empire du Milieu qui cultive ses extrêmes… S’il y a encore des statuts, des régimes, des frissons et des frontières dans cette zone asiatique, que quelques acteurs célèbres cherchent à estomper*, la technologie franchit ses dernières sans perdre de temps. Ainsi, après « l’IoT », ou « Internet des Objets », en français, les objets connectés, ces derniers sont déjà en train de se fondre dans le passé, laissant la place à « l’AIoT », ou l’Artificial Intelligence of Things » (Intelligence artificielle des objets), déjà signe de ralliement de la saison 18-19 qui commence.

Si cela semble nouveau pour le grand public, il n’en est rien pour l’univers industriel comme pour celui des télécommunications. D’une part, les objets (mieux vaudrait parler d’équipements) gagnent en fonctionnalités et en performances d’autonomie, d’autre part, la 5G avec ses puissants débits arrive. De quoi mettre le tout en mouvement, et créer ce qui va inéluctablement devenir le mécanisme de la vie quotidienne de tous. Ce que des analystes ont étudié, tirant déjà des statistiques prévisionnelles impressionnantes, tant en répercussions économiques qu’en milliards d’heures de travail gagnées en termes de productivité.

Dès lors, tout groupe industriel se doit d’entrer dans la danse. Avec pour l’heure des approches à la fois théoriques et aux futilités parfois encore dépourvues de toutes les facettes convaincantes à propos de leur utilité. Mais il en va de même pour toutes les innovations techniques. Quand celles-ci deviennent réellement exploitables, se déclenche alors la créativité. Certains ont créé les smartphones, puis d’autres ont imaginé les réseaux sociaux. Comme, un siècle plus tôt, des techniciens avaient inventé la radiophonie, donnant à des pionniers du divertissement la possibilité de créer les émissions de variétés.

* Discrète allusion à la pas discrète virée de Depardieu en Corée du Nord…

Source DVSM

A voir

L’expression usuelle « bout du fil » ne veut plus rien dire

Ligne de vie, mort de ligne… La téléphonie de bien avant grand papa commence à mourir. Mais c'est peut-être idiot…