Accueil / IT Business / Neuf villes profitent du label French Tech

Neuf villes profitent du label French Tech

La secrétaire d’État au Numérique Axelle Lemaire vient d’annoncer les premières métropoles qui bénéficieront de ce label, dédié à la création de start-up et au développement de talents. Sur  la quinzaine de villes qui avaient demandé le label, le gouvernement en accordé neuf. Il s’agit d’Aix-Marseille, Bordeaux, Grenoble, Lille, Lyon, Montpellier, Nantes, Rennes et Toulouse.

Paris qui se vante d’être la première ville au monde pour l’incubation de start-up n’a pas été retenue. La capitale n’a sans doute pas besoin du même coup de pouce que les grandes villes de province qui pourront se partager une enveloppe de 200 millions d’euros  pour financer des structures d’accueil et des incubateurs. La volonté gouvernementale est de créer un écosystème  propice à la floraison et à l’épanouissement des jeunes pousses. Le label est valable trois ans. L’an prochain, d’autres villes pourront soumettre leur dossier.

A voir

glass-1-

Il fait bon vivre dans les high tech

Comme chaque année, le site américain de recrutement Glassdoor publie son classement des entreprises françaises...