Accueil / Actualité / Photo 2018 : nouveau gros plongeon du marché en valeur…

Photo 2018 : nouveau gros plongeon du marché en valeur…

Le combat entre smartphones et APN ne baisse pas d’intensité. A tel point que l’univers de la photographie va devoir redoubler d’initiatives pour répliquer.

 DVSM, février 2019. Si jamais auparavant le public n’avait fait autant de clichés, illustrant une envolée colossale des motivations pour immortaliser des images, l’univers des appareils photo numériques a de la peine à en profiter et ne parvient toujours pas à endiguer l’hémorragie. Selon les scores de l’année 2018*, le marché en France vient à nouveau de se replier, et d’une manière sévère. Avec -14% de recettes, ce créneau commence à inquiéter. Il se situerait sur notre sol à seulement 720 millions d’euros, un niveau qui pourrait lui rendre la vie économiquement très compliquée, en communication, merketing, participations à des salons et événements (les efforts des organisateurs de la Photokina pour se repositionner en témoignent).

Ces données ne font que refléter une situation similaire à celle du marché mondial. Les constructeur japonais, qui réalisent l’essentiel des ventes de cette industrie, ont en 2018 enregistré un repli en volume de 22,2% des ventes au niveau planétaire, tombant sous la barre des 20 millions d’unités (19,423). Si les appareils à objectifs interchangeables limitent la casse, avec un recul en volume de l’ordre de 6%, les appareils à objectifs intégrés (compacts et bridges) subissent une dégringolade de 35%.

Les événements se sont enchaînés d’une manière difficile à appréhender pour cette industrie. Elle avait initialement subi des reculs comme celui lié à la crise économique amorcée en 2007 (recul à partir de 2009), le tsunami de 2011 conduisant à une nouvelle très mauvaise période. Mais à ces moments, un autre tsunami, celui des smartphones, n’était encore ni perçu, ni même redouté.

Il reste que les fabricants ont parfaitement analysé la situation. Mais peut-être bien tardivement. Ils ont répondu aux événements en lançant des générations d’équipements qui remettent de la distance entre ce que peut faire un excellent smartphone et les aptitudes considérablement optimisées des nouvelles générations d’APN, incluant notamment l’adoption des méga-capteurs. Il reste malgré tout à reconquérir un public, le rendre plus sensible à l’image et à ses qualités, tout en faisant la différence avec les usages à vocation de souvenirs et partage de moments de la vie, qui très probablement resteront l’apanage des équipements de la mobilité. Ce qui nécessite de la pédagogie, une intense culture des motivations. Ce que la distribution ne nous paraît pas en mesure de réaliser pour l’heure, avec des rayons et des structures d’offres très en deçà de ce que la conquête de nouveaux adeptes supposerait.Y.D

* Chiffres : GfK, Jeita.

Source DVSM

A voir

Magasins sans personnel, grand bluff très apprécié des médias…

Souvent évoqué dans les gazettes, le magasin dit "sans personnel" consiste en une quête stupide. C'est un non-sujet... Même pour Amazon...