Accueil / Actualité / Platform.sh lève le paquet

Platform.sh lève le paquet

Le spécialiste français du cloud computing Platform.sh lève 28 millions d’euros.

La société parisienne commercialise un PaaS mondial orienté DevOps. L’offre se veut 100% intégrée, à contre-courant de l’approche du secteur. Il s’agit du troisième tour de table réalisé par Platform.sh. Il permet de faire entrer au capital de la société les fonds Partech (qui mène l’opération), Benhamou Global Ventures, Idinvest Partners. Hi Inov, investisseur historique participe également à la levée de fonds.

Jusqu’ici, Platform.sh avait levé 9 millions d’euros et bénéficié de financements publics à hauteur de 2,5 millions d’euros versés par la Commission européenne et BPI France. « Notre ambition est de simplifier la logique prônée par l’industrie du cloud en proposant un pipeline intégré de bout en bout, confirme Frédéric Plais, CEO de la startup. L‘approche actuelle consiste à multiplier les services. Au client ensuite de les assembler pour bâtir sa chaîne d’intégration et de déploiement continu, ses dispositifs de monitoring, de sécurité, de sauvegarde… Notre démarche est à l’inverse un package prêt à l’emploi combinant tous ces processus. »

Fondé en 2014, Platform.sh adosse son PaaS à trois clouds d’infrastructure (IaaS) : Amazon Web Services (AWS), Microsoft Azure et Flexible Engine (Orange Business Services). Sa solution se déploie sur 12 régions d’hébergement dans le monde. Avec cette levée de fonds, l’éditeur prévoit de renforcer ses ressources marketing et d’accentuer sa présence sur des marchés étrangers en particulier la Chine et les Etats-Unis où Platform.sh dispose déjà d’un bureau à San Francisco.

En Europe, la startup est représentée à Cologne et à Londres. Platform.sh entend passer de 80 à 125 salariés d’ici la fin de l’année, dont 50 personnes pour la R&D.  En plus d’un cash flow positif sur les trois trimestres précédant son tour de table, la startup profite d’une croissance de son CA de 110% et revendique plus de 5 000 clients.

A voir

Huawei démocratise la reconnaissance faciale

Le constructeur chinois avait équipé son dernier modèle le P20 d’un module de déverrouillage par reconnaissance faciale.