Accueil / Actualité / Roll-Royce veut mettre les marins au chômage

Roll-Royce veut mettre les marins au chômage

Le constructeur de moteurs d’avion (les prestigieuses automobiles appartiennent à Volkswagen) a entamé la fabrication d’un modèle de bateau de guerre autonome, une sorte de drone naval capable d’assumer des missions comme la surveillance côtière ou la détection de mines sous-marines. Cette vedette fait 60 mètres de long. Elle peut naviguer jusqu’à 100 jours d’affilée avec des vitesses de pointe de 25 nœuds (46,25 km/h). Son autonomie s‘élève à 3 500 miles nautiques (5 800 kilomètres).

Moralité, le prestigieux corps de la Marine devra profondément se réformer. Les unités humaines seront basées à terre exactement comme celles qui dirigent les actions des drones aériens. Autre question, qui répare quoi en cas de problème mécanique ? Rolls-Royce assure exploiter des systèmes technologiques très avancés comme le machine learning afin d’optimiser et résoudre les problèmes. Le motoriste devra également doubler certaines pièces essentielles pour pallier toute forme de défaillance.

Le navire sera équipé d’un système complet de propulsion électrique avec une alimentation partielle par panneau solaire. Il devra également contrer toute forme de cyber-menace. On a déjà vu des drones détournés par les états mêmes qu’ils étaient censés espionner. Le prototype que Rolls-Royce met au point n’est le premier du genre. Des entreprises américaines commencent à déployer des chasseurs de mines autonomes, capables de traquer des sous-marins. A l’usage ces matériels s’avèrent autrement moins onéreux que des navires traditionnels.

 

rrbot-1-© Rolls-Royce CC Flickr

 

 

Enregistrer

A voir

keyboa-380

Le marché des PC prend une nouvelle claque

Le pire est que les opérations de promotion habituelles à cette époque de l’année, comme la rentrée des classes n’ont eu aucune influence sur le commerce.