Accueil / Actualité / SFR contracte ses frais à mort

SFR contracte ses frais à mort

En présentant ses résultats, la semaine dernière, l’opérateur télécom a indiqué avoir économisé 750 millions d’euros sur ses frais généraux. Selon les syndicats, ces économies sont essentiellement dues à quelques 450 départs de salariés qui n’ont pas été remplacés. La section CFDT-SFR a publié un communiqué brutal affirmant que « le récent diagnostic social de l’expert mandaté par le Comité central d’entreprise, que « les suppressions de postes » se sont élevées « à 450 entre novembre 2014 et décembre 2015 ». Autrement dit, 450 postes ont été supprimés de manière subreptice sans que SFR n’ait eu besoin d’organiser un plan social en bonne et due forme. Le syndicat dénonce « le non-remplacement quasi-généralisé des postes libérés par le départ de salariés. » La CFDT souligne que Numéricâble a également supprimé 450 postes, soit un total de 900 sur 15 000 pour le groupe. Les recrutements sont pour l’instant bloqués, alors que rappelle la CFDT, en rachetant SFR Patrick Drahi s’était engagé à maintenir l’emploi pendant trois ans. Le syndicat redoute que deux mille postes ne soient supprimés d’ici un an et demandent à rencontrer le ministre de l’Economie, Emmanuel Macron.

_-SFR--

A voir

ECARN-1-

la révolution des écrans…

Les écrans OLED en passe de prendre des parts significatives du marché.