Accueil / Actualité / Tesla : va-t-on bientôt pouvoir payer l’achat d’une auto ou d’un camion avec des bitcoins…?

Tesla : va-t-on bientôt pouvoir payer l’achat d’une auto ou d’un camion avec des bitcoins…?

Elon Musk ne manque pas la moindre occasion de se faire à la fois des amis, et des ennemis… potentiels. Plus c’est gros, plus ça roule…

DVSM, 8 février 2021. Il n’y a pas plus de petite monnaie que de petites économies. En laissant apparaître la possibilité de payer l’achat de ses véhicules avec des bitcoins, le créateur de Tesla se fait encore un peu plus d’amis chez les passionnés de choses nouvelles et de pratiques révolutionnaires. En faisant, dans cette perspective, des achats conséquents de cette cryptomonnaie, au point d’en provoquer une montée du cours, ce boulimique du tout changer vient quand même de provoquer des réactions dans l’univers bancaire et monétaire classique. Pas si amis que ça… Même Christine Lagarde, qui est aux commandes de la BCE, souhaite alerter à la cantonade sur les risques liés à ces monnaies plus ou moins virtuelles qui, comme des braises brûlantes, menacent à tout moment les devises classiques d’un possible embrasement.

Mais l’annonce de notre cher Elon, qui laisse filtrer quelque facette positive pour diffuser plus et mieux du tout électrique, ravit les écolophiles les plus excités. Plus amis que jamais…! Pour leur part, les routiers s’interrogent. Si les camions deviennent électriques, passons, mais autonomes, que deviennent-ils…? Plutôt pas réellement amis. L’industrie automobile se rassure, électriques ou pas, autonomes ou pilotés, il faudra des camions, et des autos. Elle en vendra. C’est le problème de la facture qui sera posé. En revanche, Musk agace. A peine fait-il un pas que tous les médias en parlent. Et de repenser à ces géants de l’électronique ou de l’informatique qui se sont laissés dominer par des gamins, commençant dans leurs garages.

Qui, chez IBM, aurait pu imaginer il y a 40 ans que des mouflets, tels des Bill Gates ou Steve Jobs, mettrait un jour prochain leurs bases si solides en péril…? Dans l’industrie, on craint toujours les géants, jamais les tout petits. Erreur…!  Amis…? Voire, les caresses de chiens, ça donne des puces. Et si ces bitcoins se mettaient à fluctuer…? A l’inverse du système bancaire, qui, d’une telle initiative, pressent déjà la possibilité de voir ces crypto-milliards de multiplier sous mille et une forme, sous mille et un logos…? D’un système qui avait bien des défauts, mais était quand même à peu près régulé, la voie s’ouvre-t-elle sur un savant désordre où finalement, le plus archéologique des trocs reviendrait en force…? Pour le coup (ou le coût) de l’amitié, on verra. Et à Bercy, que peut-on penser de cette vision d’où pourrait surgir pas mal d’occasions de flouter la traçabilité des transactions…? Amis..? Et quoi encore…? 

Source DVSM

A voir

TV et écrans : l’incurvé a-t-il une chance de survie hors quelques niches… juteuses…?

Grande idée mais petit destin...! Difficile à mettre au point et fabriquer, ce composant n'a pas trouvé son public....