Accueil / IT Business / Economie - Stratégie / Toujours prévenante, la Bourse s’inquiète pour Amazon

Toujours prévenante, la Bourse s’inquiète pour Amazon

La publication des comptes trimestriels du géant de la distribution n’a pas franchement réjoui les boursiers. L’action a perdu 5,54% vendredi immédiatement après les annonces pour s’établir à 776 dollars. Pourtant les comptes sont positifs avec des ventes en hausse de 29% sur le trimestre juillet aout septembre, à 32,7 milliards de dollars de CA et 252 millions de dollars de profits. Il s’agit du sixième trimestre bénéficiaire consécutif. D’aucuns pourront reprocher aux financiers leur avidité. Mais il suffit de regarder les comptes de plus près, pour comprendre les inquiétudes des investisseurs. Amazon doit exclusivement sa bonne santé au succès de ses services informatiques Amazon Web Services dont le CA augmente de 55%, à 3,2 milliards de dollars avec des profits 861 millions de dollars.

Pour le reste, la croissance d’Amazon provient d’investissements colossaux qui troublent les observateurs. Sur ce trimestre, les dépenses d’exploitation se sont élevées à 32 milliards de dollars, autant que le chiffre d’affaires. Amazon explique que les coûts de livraison ont augmenté de 43% sur 2015.  Fidèle à sa stratégie historique, Jeff Bezos fondateur et patron du groupe n’hésite pas à investir massivement pour maintenir la croissance : centres de distribution hyper technologiques, création d’une flotte de livraison en Amérique du Nord, livraisons sous 24 heures et maintenant production de films et de séries TV pour garnir le catalogue de vidéo à la demande du groupe.  Amazon a également recruté 120 000 saisonniers pour faire face au rush attendu des commandes de fin d’année. Ces dépenses s’accumulent de manière monstrueuse. A l’international, Amazon a perdu près de 350 millions de dollars, et sans AWS, le groupe serait encore dans le rouge. Certains demandent d’ailleurs de plus en plus ouvertement de séparer les deux activités de manière nette.

_amazon-1

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

A voir

dorcel-1-

Le porno exige des qualifications de premier ordre

Le producteur de films pornographiques Marc Dorcel ouvre son incubateur le Dorcel Lab, dédié aux ‘’ startups osées’’.