Accueil / Actualité / Les Vieilles Charrues deviennent une place forte de l’économie numérique

Les Vieilles Charrues deviennent une place forte de l’économie numérique

Connu pour sa scène Rock, le festival des Vieilles Charrues de Carhaix en Bretagne propose pour la quatrième année le West Web Festival les 13 et 14 juillet prochains.

L’organisation proprement dite est assurée par le fonds d’investissement bretonWest Web Valley. Sont attendus quelques stars de l’Internet comme Antoine Jouteau, le patron du Bon Coin, Anne-Sophie Frénove, directrice marketing d’Airbnb Europe ou Sébastien Imbert, directeur du marketing France de Microsoft. Spécificité du festival, il fait la part belle aux entreprises traditionnelles qui prennent le virage du numérique. Michel Edouard Leclerc viendra décrire ce qu’il pense être le futur de la distribution. Alain Dinin, PDG de Nexity, « l’autre ministre du logement français », en fera de même avec l’immobilier. Ronan Le Moal, patron duCrédit Mutuel Arkéa, abordera, à domicile, les enjeux liés au monde de la finance.

Au cœur de laBretagne, il sera aussi question de pêche avec un débat entre Procsea, une startup du mondemaritime, et Gérard Higuinen, président de France Filière Pêche. De nombreuses startups seront également de la fête : Cardiologs spécialiste de l’Intelligence Artificielle, Energiency, une jeune pousse rennaise qui optimise la consommation énergétique des usines. Seront également présentes des sociétés qui connaissent en ce moment une croissance fulgurante comme les Nantaisd’Allovoisins, le leader national de l’économie collaborative qui vient de passer le million demembres, Doctolib, la plateforme de réservation de RDV médicaux ou encore Agriconomie qui révolutionne les achats des agriculteurs.Le Corfec, co-fondateur de West Web Valley (fonds d’investissement et accélérateur de startupsqui organise l’événement) veut aussi faire pitcher des jeunes pousses.

dsc_9500

 

Enregistrer

A voir

Autonomy_350

Les transports modernes reviennent bientôt

Le succès de la première édition incite les organisateurs à remettre le couvert.